Nouvelle Lune du Poissons 2012

La Nouvelle Lune du Poissons a lieu le 21 février 2012 à 22h 35mn en temps universel, au troisième degré du signe. Elle est conjointe à Neptune d’un côté et Chiron de l’autre, et en sextile à Jupiter en Taureau, et en trigone dissocié avec Saturne en Balance. Ce sont ainsi les trois signes vénusiens qui sont occupés par ces aspects, Vénus elle-même étant en Bélier.

Cette Nouvelle Lune active les énergies mises en œuvre à l’ingrès solaire dans le Poissons, et souligne le lien entre Neptune et Chiron en relayant leur conjonction.

Nous ne sommes peut-être pas tous d’accord, nous astrologues, sur le sens à apporter à Chiron, de mon côté je le vois avant tout comme cet astéroïde qui fait le relais entre les planètes personnelles et les planètes transpersonnelles, c’est-à-dire les traditionnelles, que l’humanité connaissait avant le progrès technique par ses simples yeux, et les modernes, découvertes objectivement avec le développement des sciences et techniques à partir du XVIIIème siècle. Chiron fait le voyage entre les orbites d’Uranus et de Saturne, ramenant à notre conscience ordinaire les enseignements de la conscience supérieure. Il est le messager de la galaxie, et pour le moment il en apporte le message par le relais de Neptune, le canal de la perception du plan subtil et le ressenti de l’amour divin.

Nous prenons des douches d’amour toutes les nuits et chaque fois que nous laissons dormir notre mental…

Il en faut, il en faut.

Il y a tant à changer, à transformer, à rectifier dans les croyances qui règnent sur la terre, toutes civilisations confondues. Tant d’erreurs qui ont amené l’humanité là où elle est aujourd’hui, et qui ont laissé tant de blessures et de cicatrices, partout. La tâche n’est pas mince mais elle peut être accomplie magiquement, avec l’aide de ces énergies toutes-puissantes et aimantes bien au-delà des limites que nous connaissons.

Car le pouvoir de Neptune est celui qui crée les miracles ; miracles de la vie, de la renaissance, de la régénération parfaite.

Les contes de fée nous en donnaient l’image à travers les transformations magiciennes qui d’un crapaud faisait un prince, d’une vieille sorcière une merveilleuse jeune fille, en offrant des bourses d’or jamais vides, des lutins qui la nuit faisaient tout le travail d’une journée, toutes ces merveilles qui comblaient notre enfance… Avez-vous remarqué que les contes modernes ne parlent toujours que de miracles, dans les jeux vidéo, les films fantastiques, les séries télé ?

Nous n’avons pas renoncé à ce merveilleux, car nous savons au fond de nous qu’il décrit une réalité, un ensemble de possibles que nous pouvons manifester.

Croire au miracle, le demander et l’affirmer, c’est notre mission actuelle.

Il ne s’agit pas de devenir naïf et crédule ni de s’illusionner en croyant à des chimères, mais bien de créer ce que nous souhaitons par notre conviction et notre vouloir, et de le construire. Alors cela vient.

Pour cela les voies sont connues, par la pensée créatrice, par l’affirmation sans faillir de notre objectif. L’obstacle serait que nous nous trompons parfois d’objectif, nous croyons désirer une chose ou une situation, mais elle n’est qu’un palliatif, une illusion elle-même. En ce cas nous ne pouvons le réaliser, ça ne fonctionne pas. Il nous faut d’abord nous mettre au clair absolument, et contacter au fond de nous cette vérité intérieure qui va exprimer ce qu’est notre véritable désir, et non une habitude de pensée que nous avons empruntée autrefois à la conformité sociale.

Par Neptune nous entrons en contact avec notre vérité pure, issue de l’âme, qui ne veut que notre bien, et nous laissons se dissoudre les discours de nos egos, qui nous maintiennent dans nos manques et nos incomplétudes.

C’est une grande lumière…. A ne pas confondre avec ses simples réflexions… Ses mirages…

Cela peut demander du discernement et tout un travail sur la conscience, mais cela en vaut la peine.

En effet l’opposition entre Mercure et Mars montre ce besoin de se frotter de plus près à la réalité, une réalité concrète et physique, mais spirituelle aussi, les deux niveaux n’étant pas séparés. C’est une mise au point nécessaire, dans laquelle le bon sens pratique s’allie à l’inspiration intuitive pour trouver et définir la meilleure voie. Savoir naviguer entre les deux plans, de la matière et de l’âme, est un sport parfois complexe, un art d’équilibriste, mais qui seul débouche sur la réalisation que nous désirons vraiment. L’ouverture d’esprit est indispensable, la capacité à se remettre en question, sans se dévaloriser ni s’affaiblir.

Belle Lune !

Informations supplémentaires