Le Taureau 2012

L'entrée du Soleil dans le Taureau, 19 avril 2012, 18h 12mn pour Lasalle

Le Soleil rentre en Taureau le 19 avril 2012 à 16h 12mn en temps universel. Il vient juste de faire l’opposition à Saturne en fin de la Balance, qui nous a certainement aidés à extraire ce qui est essentiel parmi toutes les sollicitations de nos vies. Stop à l’hyper-activité, à l’activisme ! Stop aux fuites perpétuelles de ce que nous sommes, dans la vaine quête de ce que nous croyons devoir être, mais ne sommes pas!

Respirons plutôt l’air doux du temps du Taureau, dans lequel Jupiter achève son passage avec cette visite du Soleil. La Lune Noire est là aussi, dans les premiers degrés, et nous montre que cet accès à soi-même passe par une sorte de saut dans le vide peut-être, un abandon réel à l’Inconnu. L’Inconnu auquel résistent naturellement nos psychés, habituées à œuvrer pour la survie et rarement encore pour la Vie.

Dans le Bélier on trouve une belle conjonction Mercure – Uranus, encore activée par la Lune, qui est riche de potentiels audacieux et d’amour de l’aventure, de la nouveauté, de la nouvelle réalité à créer. Cette triple conjonction en carré à Pluton nous propose de rompre enfin avec les densifications du passé et leurs inutiles prudences. Les leçons des expériences ont épuisé leurs messages et n’ont plus rien à nous apprendre.

Il est l’heure de passer dans la nouvelle énergie, de laisser les ultimes convulsions de l’ancien monde amuser leurs derniers spectateurs, et de tourner nos regards vers les créations neuves, inimaginées encore, sur des trames vierges.

Ces projets n’ont rien d’utopique ni de fantasmatique, ils sont le véritable programme que nous sommes en train d’écrire, nous scénaristes divins, co-auteurs du futur en création. Le Taureau est concret et pratique, il est le Jardinier qui fait fleurir et mûrir la nature, il est le Potier qui façonne son argile et la cuit. Soutenu par Neptune qui lui transmet sa grâce et son inspiration, par Mars habile et puissant technicien qui peaufine les détails, par Pluton qui fournit l’énergie nécessaire dans son juste dosage, le Taureau de cette année va bien certainement produire quelques chefs-d’œuvre, qui seront nos coupes de Vie à venir, les fruits de notre amour incommensurable.

Nous l’ignorions plus ou moins, enfin on nous le disait, nous voulions bien le croire, mais comment le vivre ? nous avons repris nos pouvoirs de création et retrouvé nos droits divins. Depuis le début de cette année, le puissant mouvement de conscience que nous nourrissons et dont nous nous nourrissons a atteint ce point de non-retour, et nous accompagne pour que nous nous connections maintenant réellement à la dimension de l’être, la dimension magique en nous.

Arrêter enfin les discours de peur, de menace, de pseudo-alerte, remettre la parole au service de la lumière, taire les mots qui détruisent l’énergie, les remplacer par ceux qui l’élèvent. Substituer le sourire à la protection, l’humour à la gravité, la légèreté à la lourdeur. Retrouver la fraîcheur de l’enfance dans nos enthousiasmes et nos coups de cœur, et être néanmoins sages et pondérés, détachés et sereins.

Rentrer en nous-mêmes et sentir la proximité directe de l’âme, nous n’avons pas besoin de chercher. Elle est là tellement simple et évidente, elle a toujours été là avant toute expérience, elle est LA. Elle est là parce que c’est ce que nous sommes et il n’y a pas grand-chose d’autre à dire.

Le monde est beau. Il est sécure, il est aimant, il est abondant, il est joyeux. Si nous le voyons autrement, ce sont les masques figés du passé qui déforment nos regards, ce n’est pas sa réalité. Laissons ceux qui aiment se donner de l’importance en renchérissant sur des peurs, qu’ils voudraient nous faire ressentir, et cultivons simplement les jardins de notre bonheur. Toute une floraison est en expansion ce printemps, maintenant.

Vous pouvez diffuser ce texte, à condition de mettre le lien vers astrologiq.com, c'est indispensable. Et si vous appréciez cette parution régulière, vous pouvez en soutenir la publication :

Informations supplémentaires