Le Bélier 2012

L'entrée du Soleil dans le Bélier, 20 mars 2012, 5h 14mn pour Lasalle

Le Soleil rentre en Bélier le 20 mars 2012 à 4h 14mn en temps universel, où se trouve la conjonction de Mercure rétrograde avec Uranus, elle-même en carré avec Pluton, et en trigone au Nœud Nord. La Lune au tout début du Poissons vient de passer à la conjonction à Neptune, aborde celle à Chiron et l’opposition à Mars. La conjonction Vénus – Jupiter en Taureau est toujours étroite, Jupiter bouclant le grand trigone avec Mars et avec Pluton dans les signes de terre.

Neptune – Lune, Mercure – Uranus, Jupiter – Vénus : voici trois points de force, aux énergies importantes, bien différentes, qui soulignent ce commencement de l’année solaire. Neptune – Lune sont d’ailleurs approximativement en quintile avec Jupiter – Vénus, ce qui renforce l’aspect créatif de ces deux conjonctions. Créatif et hautement fécond : de la Source Universelle se déverse un flot de potentialités, d’amour divin, de guérison, de communication spirituelle, d’illumination extatique, vers le champ terrestre, la nature, la vie. C’est fort beau, un puissant potentiel de réalisation dans l’incarnation, des plus hauts niveaux de la vision supérieure, et ceci est permis et agi par l’amour sous toutes ses formes.

Ainsi si nous avons des rêves et des aspirations d’ordre supérieur, nous pouvons les canaliser et les manifester dans le monde, sans obstacle majeur, grâce à la pureté de notre foi en eux. Nous le désirons, nous le créons, et cela advient. La recette est simple et nous n’avons pas à la compliquer. Quelle belle leçon pour nos esprits compliqués, qui croient devoir calculer le monde et se substituer à son mouvement naturel de création. Quand nous laissons faire la nature, elle s’harmonise et s’équilibre spontanément de la façon la plus simple, ce que nous ne savons pas faire. Il en est ainsi sur la terre, dans les règnes qui la peuplent, et en nous-mêmes bien sûr. Si nous laissons notre cœur dire ce qu’il désire, que nous le laissons aux rênes de notre pouvoir, les choses se font de la meilleure façon possible.

Ce mouvement autour de nous, en nous et à travers nous, nous invite à l’action. L’élan du printemps nous stimule et l’impulsion créatrice de la vie et de l’univers s’exprime à travers nous dans toute sa puissance ! En effet, l’inspiration uranienne qui anime le Bélier cristallise et précipite les énergies inventives du signe. La nouveauté, la fraternité, l’esprit de l’avenir visent à se manifester et font de nous leurs messagers. Ecoutons notre voix intérieure et suivons son inspiration.

Cependant, Mercure ici, pose question. Dans sa rétrogradation, il suspend le mouvement et cherche à réfléchir sur les idées et les démarches, il doute, il vérifie, se demande si c’est le bon moment.

En effet, nos intentions, si elles sont justes et sincères, sont peut-être un peu en avance sur le temps de leur manifestation. Et suspendre l’impulsion peut être correct, en réalité. Souvent, nous avons une vision de quelque chose à créer, cela nous paraît si proche, tout prêt à être réalisé ; mais ce que nous en percevons ne pourra être atteint qu’après quelques détours. C’est comme si nous avions un paysage magnifique devant les yeux, que nous voulions y aller, et à vol d’oiseau ce n’est qu’un coup d’aile pour le rejoindre ; mais quand nous prenons la route nous découvrons qu’elle doit faire de nombreux virages, et faire le tour d’une montagne, peut-être pour franchir un gué en amont, avant de pouvoir y accéder. Aussi si nous avons cherché à manifester cette vision immédiatement, nous commençons par nous heurter à des obstacles ou des revirements qui n’avaient pas été prévus.

C’est souvent déstabilisant dans nos vies, ce décalage entre l’idée et son aboutissement. C’est ainsi que fonctionne l’inspiration, nous avons une image de l’avenir, comme un mirage de ce qui sera dans le futur, et nous croyons que c’est pour le présent. Mais il faut d’abord le construire, l’élaborer, et le projet semble reculer dans le temps. Quelle sérénité, quelle sagesse, quelle confiance en nous et en la vie il nous faut !

C’est ce que semble faire Mercure, il recule, et notre idée si puissante doit être momentanément mise en attente, ou tout au moins différée sous la forme que nous avions cru devoir lui donner. Il retournera d’abord faire un tour dans le Taureau, recevoir l’appui de Vénus, avant de pouvoir revenir et accomplir le projet de départ un mois plus tard. En attendant, le Soleil forme sa conjonction avec Uranus et peut recevoir mieux la vision, dans le cœur, nous aider à nous affermir et prendre nos décisions réellement. Ceci ne nous empêche pas d’agir, peut-être plus laborieusement et moins impulsivement que nous l’avions cru, mais plus en alignement et plus efficacement finalement.

Joyeux printemps ! Beau renouveau et beau réveil !

Informations supplémentaires