Le Poissons 2012

L'entrée du Soleil dans le Poissons, 19 février 2012, 6h 18mn pour Lasalle

Le Soleil rentre en Poissons le 19 février à 5h 18mn en temps universel. Le même jour il est conjoint à Neptune, et Chiron et Mercure sont un peu plus loin dans le signe. Mercure à 10° du Poissons aborde l’opposition à Mars, est en carré aux Nœuds (dont le Nœud Sud qu’il régit en Gémeaux), en sextile à Pluton en Capricorne et à Jupiter-Lune Noire en Taureau. Vénus dans le Bélier quitte la conjonction d’Uranus mais est en trigone au Nœud Nord. Enfin la Lune tout à la fin du Capricorne forme un carré précis avec Saturne, toujours en Balance, avec qui le Soleil a fait un trigone avant de quitter le Verseau.

C’est bien sûr la conjonction à Neptune qui est le grand événement de la période, depuis que ce dernier est rentré en Poissons le 3 février, d’autant que la prochaine Nouvelle Lune du 21 va renchérir sur cette position.

Neptune en Poissons, le Soleil en Poissons, qu’est-ce ? Vous trouverez sans difficultés d’innombrables textes sur cette symbolique sur le Net, donc je vous laisse si vous le souhaitez voir ce qui en est dit classiquement, et vous propose ma lecture.

Je connais bien le Poissons, cela fait pour cette vie six décennies que je le fréquente, et ce n’est certes pas la première ! Je connais également bien Neptune, conjoint à mon Ascendant avec le relais de Saturne. Je suis donc très particulièrement sensible à ce qui nous est offert dans ce début du transit de Neptune dans son signe, et dans l’activation qu’il en fait.

Cette visite dure 13 ans, jusqu’en 2025. C’est un bail, presque une génération.

Nous sommes arrivés à un point de non-retour, et depuis que Pluton est en Capricorne, Uranus en Bélier, nous labourons les anciens champs de conscience et les faisons disjoncter. 2012 est bel et bien la fin du monde qui prévalait jusqu’ici, et il s’écroule irrémédiablement, et franchement, il était temps ! L’injustice et la souffrance qu’elle entraîne pour tous les êtres sont devenus intolérables et ont passé la limite de l’acceptable. Cela fait des éons que nous, entités divines, nous incarnons pour changer ce monde bancal où tout est déformé, imparfait et approximatif, et y amener l’accomplissement de la lumière, des éons que nous offrons des existences et des existences à cette évolution de la matière et de la conscience humaine, nous sommes au bout du chemin.

Au bout du chemin, au début d’un autre chemin.

Entre ces deux chemins, est le point zéro où la Conscience épouse sa Divinité.

Le signe du Poissons est celui dans lequel se résorbent toutes les manifestations, la dissolution de la chenille dans son cocon, la fin des incarnations, la dernière étape de tout cycle de création, le retour à l’énergie créatrice, le moment où a lieu le « rapport » de ce qui a été expérimenté, où est rendue à la Source l’Essence extraite de l’existence, pour que cette Source unique s’en enrichisse. La fin des multiplicités, la fin des séparations, la fin de l’illusion. Si le Poissons est cela, il est surtout l’union à la Source. Car cette dissolution permet le Retour et les retrouvailles avec le cœur divin, elle nous permet de faire vibrer nos êtres au niveau le plus élevé de l’amour.

Pour cela, il faut passer par un sacrifice, en effet. Mais non pas le sacrifice de nos vies ni de ce à quoi nous tenons et qui aurait une valeur réelle, comme on l’a toujours cru, mais le sacrifice de l’illusion. Celle qui nous envoûte et nous enferme dans la vision limitée de nos consciences expérimentatrices, dans ce que nous croyons être la réalité. Mais ce n’en est qu’une parcelle, qu’une intersection avec les 3 dimensions de la matière, ce qui produit le temps linéaire (non, il n’est pas une quatrième dimension, il n’y en a que 3 dans cette perception-là, et le temps est une propriété de la matière, une conséquence de la densification de l’énergie dans celle-ci, rien d’autre, je le dis toujours)

Enfin, il est vrai que nous y tenons, à nos illusions. Nous y tenons parce qu’elles sont l’évidence, et ce n’est que dans le vécu spirituel, dans la pratique de la méditation et le recours délibéré à la synchronicité que nous pouvons enfin expérimenter ces autres niveaux plus complets de réalité. Le Poissons fait cela, Neptune fait cela, il nous fait distinguer à travers les miroitements de la matière la perception des autres dimensions, et nous permet d’y retourner et de les vivre.

Enfin chez nous ! Enfin le Retour ! Enfin être nous-mêmes.

Et pour cela, il faut dénouer et lâcher les chaînes qui nous attachent à nos visions limitées, accepter de tout perdre de ce à quoi nous croyions, pour découvrir enfin le Réel.

Ce sacrifice lui-même est illusoire, puisqu’il est celui de l’illusion. A ce sujet, les adeptes du Tarot disent que le Pendu, la douzième lame, représente la déception, l’immobilisation, le sacrifice. En fait cette lame représente Odin, qui accepta de se suspendre la tête en bas par un pied, au grand frêne Yggdrasil, et d’être percé neuf fois par sa lance pour recevoir la connaissance et le don de prophétie à travers les runes. Odin jeta également son œil dans la fontaine sacrée, afin d’ouvrir son troisième œil. Borgne à l’apparence pour mieux voir l’être réel. Ainsi ce sacrifice est celui qui permet de recevoir la plus grande connaissance, et qui n’accepterait de sacrifier l’erreur au profit de la vérité ? Il y faut du courage sans doute, quitter le connu pour l’inconnu, la sécurité pour le risque, mais même si nous craignons le danger, la vérité nous grandit et nous révèle.

Et puis il y a un moment où la recherche de sécurité nous enferme et fait pourrir les situations, et c’est ce qui s’est produit dans notre monde, depuis ces millénaires passés. Neptune s’occupe de les laver à grande eau et de jeter toutes les scories, tous les restes du passé.

Nos croyances et nos points de vue s’en trouvent forcément bousculés, mais en même temps nous sommes enthousiastes et passionnés par ce que nous allons créer, cela nous rafraîchit et nous fait renaître. Nous sommes en train de le faire, ce n’est pas encore accompli, aussi nous nous sentons souvent encore inquiets, mal à l’aise. Mais plus nous lâchons vite et sans résistance, plus le nouveau s’avance à travers nous et se répand dans nos vies. De toute façon, il est inutile de nous débattre, ce mouvement est irréversible, nous ne pouvons aller que de l’avant. Maintenir le passé est impossible, cela fait partie des grandes illusions que nous avons à dissiper. Bien sûr la Lune en Capricorne se heurte encore à cette inertie, dans son carré avec Saturne, mais celui-ci dans la Balance est objectif et aligné, et reconnaît ce qui est vrai et juste.

Il en reste du travail à faire!

Un grand ménage…

Mais déjà nous pouvons percevoir et recevoir en nos cœurs vrais l’amour de la Source, par notre canal ouvert, grâce à Neptune.

Par la Grâce Divine !

Le Don de la Mère, le Don de la Vierge, que le Poissons recueille et magnifie.

Pour cela sortons des combats et des rancœurs martiennes et saturniennes, sortons des mesquineries et des visions limitées, ouvrons ce troisième œil. C'est cela le message de 2012.

Informations supplémentaires