Le Verseau 2012

L'entrée du Soleil dans le Verseau, 20 janvier 2012, à Lasalle

C’est en sortant tout juste d’un carré avec Saturne au dernier degré de la Balance (et qui deviendra rétrograde début février avant d’être passé dans le Scorpion), et d’un semi-sextile avec Neptune (on note aussi un semi-carré avec le Nœud Nord), que le Soleil entre dans le Verseau le 20 janvier à 16h 10mn en temps universel. Il est accueilli par un sextile d’Uranus en Bélier et un carré de Jupiter Taureau (opposé à Saturne). La Lune en Sagittaire relaie une opposition Mars Vierge – Uranus Bélier par un T-carré, et forme par ailleurs une demi-étoile de Salomon avec Saturne, Neptune et Jupiter. Vénus en Poissons applique au sextile avec Pluton (et quintile Lune).

Après sa phase Capricorne où nous avons pu apprendre à aller vers la sérénité grâce au détachement face aux « drames » de notre monde – je veux dire la façon dont nous prenons les choses dramatiquement comme des problèmes, alors même qu’elles sont généralement solutionnées simplement et rapidement, ceci d’autant plus que nous lâchons prise, mais le sont de toute façon au final quelle que soit l’issue qu’elles empruntent – donc où nous avons acquis une plus grande tranquillité d’esprit (pas vous ? il n’est pas trop tard pour le faire… respirez doucement et lâchez tout), nous entrons dans sa phase Verseau qui va nous permettre d’alléger beaucoup de choses en nous et entre nous.

Bien sûr il faut parfois encore dénouer des crispations intérieures et la paix de l’âme est à reconstruire chaque jour et chaque heure.

Pourtant, n’avez-vous pas remarqué que cela se fait de plus en plus aisément ? Que nous sommes de plus en plus conscients, dans des situations où nous nous sentons mal, que nous pouvons changer notre état intérieur pour revenir à un plus haut niveau d’énergie, et comment le faire. C’est assez subtil… Mais je crois que cette perception est de mieux en mieux accessible à de plus en plus de moments, pour de plus en plus de personnes. Il suffit d’entrer un peu en soi-même et de se mettre à l’écoute. Et voilà que le contact se fait, simplement, si simplement que l’on y croit à peine, et que l’on pense nécessaire de compliquer ce qui est là. Non, c’est inutile, l’âme nous parle par des mots toujours simples et une grammaire pure et claire. Si c’est compliqué, vous pouvez être sûr que c’est une fabrication artificielle de votre ego, car votre âme va à l’essentiel et au réel, pas à pas, elle part d’où vous êtes et vous emmène à votre plus haut potentiel, sans faire de façons.

Le Verseau est un signe fixe, plutôt statique, et ici il se heurte à toute rigidité ou stabilité forcée ; l’inertie est préjudiciable. Affirmer des certitudes est limitant. La réalité change, et le Verseau a besoin de dépasser sa tentation courante pour le dogmatisme. Car les idées anciennes ne sont plus adéquates dans le monde d’aujourd’hui, même les idées généreuses et solidaires ne fonctionnent plus de la même façon. Cette générosité impliquait toujours qu’il fallait « aider », « sauver », « prendre en charge », et cela est incompatible avec la nouvelle énergie, dans laquelle nul n’a besoin d’être aidé mais a juste besoin de prendre conscience de son pouvoir créateur. Jupiter est dans l’énergie de la générosité, Saturne juge cela idéal et catégorise cette démarche dans ce qui est « Bien », mais c’est Uranus qui doit nous guider maintenant, la planète de la conscience créatrice dans la liberté de l’être. Nous ne cherchons plus de l’aide, nous avons à manifester notre pouvoir personnel pour orienter nos vies dans le sens que nous choisissons. Il ne s’agit plus de faire du « Bien », il s’agit d’être Créateur-Acteur de la vie.

Ainsi le Verseau s’éveille pour peu qu’il accepte l’aventure et la fantaisie, même à petites doses. Tout changement est bénéfique s’il est proposé par la lumière intérieure, et s’il est mené dans une docilité de l’être à sa guidance. De manière détendue et confortable… Sans pousser ni presser, souplement et dans le mouvement.

Soyons Uraniens ! Actifs, créatifs, audacieux ! Mais pas présomptueux pour autant… Seule la simplicité intérieure permet de réussir ce mélange harmonieusement, sans se prendre au sérieux mais en étant joyeux et légers. Simples et amicaux. Fraternels et solidaires, en voyant en l’autre sa lumière divine et sa réussite dans ses œuvres, et non une occasion/nécessité d’apporter de l’aide.

Informations supplémentaires