Le Scorpion 2015

L'entrée du Soleil dans le Scorpion, 23 octobre 2015, 19h 47mn pour Lasalle

Le Soleil rentre en Scorpion le 23 octobre à 17h 47mn en temps universel. Le premier aspect qu’il forme est un trigone avec une belle conjonction Neptune – Lune en Poissons, elle-même opposée à un amas Vénus – Jupiter – Mars en Vierge. Mercure en Balance vient juste de passer le carré à Pluton, et applique dans l’opposition à Uranus. Saturne au début du Sagittaire forme un carré avec Neptune – Lune. Dans le courant du mois (le 12 novembre) les Nœuds lunaires quittent l’axe Bélier Balance pour entrer le Nœud Sud en Poissons, le Nœud Nord en Vierge, c’est une nouvelle symbolique du chemin spirituel pour les 18 mois à venir. Celui-ci parle d’incarnation et de concrétisation de l’inspiration spirituelle, la mise en pratique de la guidance, l’application des messages de la Conscience dans les domaines terrestres et matériels.

Dans la Vierge l’amas planétaire, en trigone à Pluton, regroupe les maîtres de Mercure et du Nœud Nord, de Saturne, la Lune et Neptune, du Soleil, d’Uranus et du Nœud Sud, c’est-à-dire toutes les planètes ou presque (reste Pluton régi par Saturne). Mercure en maîtrise réciproque avec Vénus détient au final les fils de ces énergies. La Lune Noire est en Balance à la fin du signe, Chiron dans le Poissons est juste opposé à Mars.

Cet axe entre le Poissons et la Vierge est fort intéressant sur un plan spirituel : la Lune canalise l’énergie divine de Neptune directement vers nous, dans la sensibilité, le cœur, la perception et l’inspiration. Mais on sait aussi que Neptune est une planète qui nous pousse vers le fantasme et l’illusion, nous donnant à prendre pour des niveaux spirituels élevés les perceptions du bas-astral, ou pour l’illumination une simple exaltation émotionnelle, tellement notre désir d’y parvenir ou de les percevoir est grand. La Lune, miroir flottant de tous nos rêves, augmente cette tendance, si nous n’y prenons garde.

C’est notre choix de décider de dissiper les brumes et les fantômes qui ne sont que des mirages, pâles reflets de la Réalité. Celle-ci nous dépasse, certainement, elle dépasse les capacités de notre mental à les comprendre et même à seulement en avoir une intuition. Mais c’est notre but actuel, nous rapprocher de cette Réalité.

En clair, déposer notre panoplie mystique-spirituelle-newage, avec toutes les nouvelles normes qu’elle a impliquées (que notre mental s’est empressé de fabriquer à partir de nos connexions) , dans le style bougies et encens, alternatives alimentaires et comportementales, rituels magiques et énergétiques, méditations bien pensantes, quête d’une paix trop souvent mensongère ou factice, et j’en passe. La conscience n’en a rien à faire de tous ces habillages. Elle s’en moque totalement. La conscience inclut tout et n’est rien, et à ce niveau nos démarches ne sont même plus insignifiantes, elles sont inexistantes.

Nous nous racontons des histoires et nous bataillons encore et encore pour tenter de les faire advenir. Nous luttons contre nous-mêmes, contre ce qui est, contre même ce que nous croyons désirer et créer. Et cela simplement parce que nous croyons que nous devons agir. Que c’est nous qui allons sauver le monde, ou Gaïa, ou permettre un éveil collectif, ou faire en sorte que la Terre ascensionne, et nous aussi. Que sans nous, rien ne pourra être sauvé ou être accompli, et tout s’écroulera.

Notre erreur, c’est de faire tout cela avec notre conscience limitée. Elle ne peut rien accomplir sauf augmenter le niveau de désordre de notre univers dans ses luttes et tensions incessantes.

Bien sûr nous sommes souvent exaltés et pleins d’enthousiasme après avoir découvert les premiers pas du Chemin, c’est une bonne injection d’énergie et de lumière. Alors nous voulons foncer, tout en communiquant nos découvertes autour de nous pour amener les autres à prendre conscience aussi, avec nos références apprises et répétées qui ont tôt fait de devenir un nouvel évangile, un nouveau dogme. Nous pouvons laisser tomber tout cela, ou en relativiser l’importance, il n’y a pas de recette vers l’éveil. Cela ne nous rapproche en rien de la Conscience, cela nous rapproche d’une illusion de conscience. Une réplique du Soi, mais pas le Soi. Un reflet de l’âme, pas l’âme.

Pourtant, pourtant, la Vision que nous transmet Neptune est bien à la base celle de la Réalité. Cela n’est pas à rejeter comme le font certaines personnes désabusées ou déçues, qui se referment faute de voir le monde s’ouvrir totalement à la nouvelle énergie et se transformer instantanément sous son impact.

Nous avons juste besoin de canaliser ce message sans le déformer, de l’intégrer dans toute sa pureté, et de lui donner corps dans notre champ énergétique. Pour cela, nous avons le signe de la Vierge, avec sa belle conjonction entre Vénus (le ressenti et l’affect), Jupiter (la bienveillante expansion des énergies) et Mars (ces énergies cristallisées en actes par le désir).

Vénus et Jupiter sont des planètes du Poissons, la compassion et la générosité, l’amour dans son altruisme ; en Vierge elles sont bien sûr plus limitées que dans leur fonctionnement naturel, et certainement coupées dans leur élan, mais plus réalistes aussi. Avec Mars ce plus grand réalisme devient pratique, il donne des résultats, grâce à une bonne adaptation et une efficience sans faille.

Ainsi cette opposition de planètes entre le Poissons et la Vierge est une opportunité pour clarifier notre connexion avec les niveaux de l’âme, nettoyer nos perceptions, ainsi que nos attentes et nos démarches liées à l’éveil et au changement de paradigme actuel. Elle nous amène à rejeter nos illusions et nos fantasmes au profit d’une lucidité peut-être un peu décevante au premier regard, mais finalement plus correcte et dans ce sens bénéfique.

Pluton intervient dans un trigone – sextile qui apporte un souffle puissant d’énergie solide et terrienne, un ajustement aux fonctionnements dans la matière. Nous devons aussi nous aligner avec ceux-ci, savoir équilibrer l’inspiration avec le sens pratique. Tout un apprentissage !

Pluton intervient aussi dans l’opposition entre Uranus et Mercure par un double carré, très précis avec ce dernier. Tergiverser n’est plus de mise, il faut se décider, il faut trancher là où nous hésitions, et prendre nos responsabilités. Le Scorpion n’est pas un signe d’atermoiements mais d’engagement, jusqu’au bout, totalement. Nous pouvons être amenés à poser des gestes décisifs de justice et de pouvoir. Que notre discernement nous éclaire en toutes situations, pour toujours choisir la voie la plus juste !

Informations supplémentaires