Le Verseau 2015

L'entrée du Soleil dans le Verseau, 20 janvier 2015, 10h 43mn pour Lasalle

Le Soleil rentre dans le Verseau le 20 janvier 2015 à 9h 43mn en temps universel (10h 43 heure française). Il est suivi de très près par la Lune puisque la Nouvelle Lune a lieu le même jour à 13h 14mn TU. Il forme un sextile avec Saturne au début du Sagittaire, et un quintile avec la conjonction très exacte (à la minute d’arc près, elle vient d’avoir lieu !) entre le Nœud Sud de la Lune et Uranus, eux-mêmes toujours en carré avec Pluton.

Deux autres conjonctions, Mercure et Vénus en Verseau opposés à Jupiter – Lune Noire (Mercure devient rétrograde le lendemain-même), et Mars – Neptune en Poissons en carré à Saturne, animent le thème.

Tout cela semble plus calme… Le carré entre Uranus et Pluton a fait son travail de secousse irrémédiable comme on l’a vu ce début janvier, par ses méthodes destructives et avec sa violence inexorable, mais aussi sa capacité remarquable à ouvrir les consciences et à les éveiller… A nous faire poser les bonnes questions et prendre nos responsabilités face aux choix personnels comme de société ; puis à nous pousser à nous unir au-delà des différences. Non seulement de façon individuelle et collective pour les êtres humains, mais aussi en ce qui concerne les organisations : politiques, nationales, etc.

Avec le Verseau nous pouvons activer ces prises de conscience et les diffuser autour de nous, les partager et élaborer de nouvelles visions dans notre pensée.

Nous pouvons nous relier en créant de nouvelles entités collectives, aptes à développer de nouvelles approches pour la vie communautaire.

La conjonction Mercure – Vénus favorise toutes les communications, les rencontres et les solidarités, et invite l’amour universel à être le moteur des relations. Son opposition avec Jupiter et la Lune Noire évoque l’idée que pour ce faire nous avons à dépasser nos égocentrismes habituels et ces vieilles habitudes de nous croire séparés, d’avoir un « moi » individuel qui vaut plus que celui des autres pour nous. Quand nous captons que nous sommes tous UN dans l’esprit, et que ce n’est pas un mot en l’air mais une réalité transcendante grandiose, nous ne pouvons plus regarder les autres de la même façon, même si cela nous dépasse.

Cet esprit d’unité, Mars nous le fait expérimenter aussi dans sa conjonction avec Neptune : l’aspiration à la communion des âmes du signe du Poissons canalise nos énergies et nos passions vers cette sensibilité inspirée et médiumnique, nous révélant la dimension divine dans la condition humaine. Celle-ci guérit et absout, elle apaise, pour peu que nous dépassions là aussi le niveau de notre ego, non qu’il soit mauvais ou négatif, mais simplement qu’il n’a pas toutes les clés pour comprendre ce qui en jeu. Certaines philosophies peuvent nous aider à cela, celles qui dissolvent les limites ordinaires du mental, et nous replacent dans le contexte du grand cosmos.

En même temps nous devons faire preuve de discernement sur nos systèmes de croyance précédents, en particulier ceux qui suivent des écoles en place, des maîtres reconnus, des spiritualités officielles : certaines visions n’ont pas encore intégré la nouvelle énergie et peuvent être des freins si on veut les suivre à la lettre, aussi éclairées qu’elles soient. Car le seul guide que nous ayons à suivre c’est celui qui nous parle au fond de notre cœur, et pas celui que l’on dit être dans les livres, même saints, même initiés.

Ainsi entre fraternité et communion nous transcendons l’humain. Nous franchissons d’un seul coup d’aile les étapes vers la lumière qui nous rendent semblables aux anges.

Bien sûr ce n’est pas fini, nous sommes en transition, et ce potentiel doit encore être choisi et engagé pour qu’il se manifeste dans nos existences ; nous pouvons aussi, si nous ne sommes pas prêts ou décidés, continuer de nous colleter avec les niveaux de perplexité et de déchirement du monde ancien, et ne pas croire dans ce changement qui est pourtant à notre portée. A chacun sa route et son choix selon son aptitude à se libérer pour s’ouvrir à de nouveaux possibles.

Uranus n’a pas fini son œuvre de dé-chaînement, celle-ci est encore vécue comme un combat, dans une violence parfois trouble, confusion et ambiguïté, et nous verrons certainement plus clair quand le carré avec Pluton sera passé.

Bon hiver !

Informations supplémentaires