Le Capricorne 2014, thème pour l'année 2015

L'entrée du Soleil dans le Capricorne, 22 décembre 2014, 0h 3mn pour Lasalle

Le Soleil rentre dans le Capricorne le 21 décembre à 23h 03mn en temps universel (le 22 à 0h 03mn heure française), et la Nouvelle Lune a lieu dans la foulée le 22 à 1h 36mn temps universel (2h 36 officielles). Dans ce thème du solstice la Lune est à la toute fin du Sagittaire (elle passe dans le Capricorne à 01h 25mn tu), l’Ascendant est à 22° de la Vierge pour ma zone. Le Capricorne présente une triple conjonction de Venus, Pluton et Mercure, tous trois en carré à Uranus et aux Nœuds lunaires. Saturne est au dernier degré du Scorpion et s’apprête à passer dans le Sagittaire le lendemain à 16h 35mn tu. Quant à Uranus, il redevient direct juste après cet ingrès, à 23h 20mn !

Ce thème est d’autant plus intéressant qu’il lui succède immédiatement cette Nouvelle Lune, et que le Capricorne va ainsi contenir la moitié des planètes ; et que son maître Saturne change aussi l’énergie dans laquelle il était installé depuis deux ans et demi. Ainsi la symbolique de ce signe est mise en avant, dans ce qui peut être une nouvelle déclinaison, une nouvelle expression. Le Capricorne nous a permis de faire appel à nos meilleures dimensions de sagesse et de maîtrise, et cela n’a pas été toujours simple, avec les aspects de ces récentes années : le grand carré sans cesse renouvelé dans les signes cardinaux, avec en particulier celui entre Pluton et Uranus, dont la dernière occurrence a eu lieu le 15 décembre (encore tout chaud ! ; et la prochaine le 17 mars). Ce dernier carré se cristallise d’ailleurs avec la conjonction d’Uranus au Nœud Sud, qui se fait de plus en plus sensible et aura lieu le 20 janvier 2015, une demi-heure avant l’entrée du Soleil en Verseau.

Quand les choses se passent de façon aussi fine et précise dans la temporalité, cela indique qu’elles sont signifiantes dans le domaine de l’astrologie. Ce que je retiens, pour résumer, c’est cette Nouvelle Lune, le changement de signe de Saturne, et le changement de direction d’Uranus, comme éléments environnants forts de cet ingrès solaire.

L’évolution actuelle (sur les années présentes) est celle qu’accompagnent ces aspects du grand carré et de celui entre Uranus et Pluton : aspects de transformation radicale, de changement de toutes les bases et repères de nos univers, de notre façon de voir le monde et ses fonctionnements, la place de la matière, les champs vibratoires, la conscience et sa place dans l’incarnation.

Nous allons donc passer d’une sensibilité commandée par Saturne en Scorpion, c’est-à-dire tournée vers l’effacement du passé avec ses cortèges de deuils, de souffrances, d’émotions non résolues, de négativités accumulées dans les chambres obscures de la mémoire, en fait le nettoyage des karmas ; à une étape de rupture des chaînes, de libération des énergies, d’expansion de la conscience, en même temps maîtrisée et mesurée parce que nous avons pu atteindre une maturité et une perspective de sagesse que nous n’avions pas eu le loisir d’intégrer jusqu’ici, perdus entre nos rébellions et nos démissions.

Bien sûr Saturne reviendra faire un petit tour en Scorpion entre juin et septembre 2015, peut-être nous permettant de revenir chercher et distiller quelques mémoires oubliées au passage, à résoudre, mais nous allons certainement respirer plus librement. L’alliance de Saturne avec Jupiter ne peut qu’être réconfortante, après tous ces combats ; même si leurs énergies sont antagonistes, ils s’équilibrent l’un l’autre.

Si nous avons su nous aligner sur ce qui est essentiel pour nous : le lien avec l’âme, depuis deux ans, nous pourrons profiter de cette nouvelle configuration astrale pour y puiser la joie que nous désirons et nous relier activement à ceux avec qui nous pouvons changer le monde.

Les autres planètes, Mercure, Pluton et Vénus, constituent aussi un pôle de solidification des énergies, d’enracinement, en alliant la pensée et le ressenti dans le grand chaudron plutonien de l’alchimisation de la conscience et de la matière.

Nous bâtissons les fondations du nouveau monde ! Le Capricorne, laboureur et alpiniste de la conscience, ancre en profondeur les racines qui nous permettrons de nous élever au plus haut de nous-mêmes. Quelles que soient les tempêtes qui entravent notre marche, celle-ci est irrésistible parce qu’elle va dans le sens du temps. Et si nous tentons de nous accrocher aux anciennes branches ou pire de remonter le cours du fleuve, nous ne ferons que nous épuiser inutilement. En lâchant prise et en nous laissant porter, tout en gardant notre vigilance et notre clarté, nous atteindrons bien plus facilement les havres que nous souhaitons.

Tout va bien.

Il suffit juste de laisser faire.

Sans se laisser effrayer par les discours de peur qu’on nous assène, ni par la mort elle-même, qui fait partie du processus, et nous ramène à la maison.

La lumière ne peut jamais être éteinte. Même au plus faible, lors du solstice, elle brille encore et grandit bientôt, pour rayonner mieux que jamais.

Informations supplémentaires