Articles

2016, ou comment incarner l'Amour Vrai

L’année commence officiellement avec une belle conjonction entre Jupiter, le Nœud Nord et la Lune dans le signe de la Vierge. Selon le lieu où on la considère, mais pour presque toute la France sauf son extrême Est, l’ascendant aussi est dans la Vierge, à la toute fin du signe (côté Est il est passé en Balance, ce qui n’est pas mal non plus). Ce lever de la Lune (gibbeuse, approchant son dernier quartier) et de Jupiter ensemble est une belle configuration, visible dans le ciel s'il est clair.

Ainsi Jupiter est à l’honneur cette année. Bien que la Vierge ne soit pas un signe dans lequel il soit valorisé dans sa symbolique, il peut être le grand maître de notre année.

Je vous rappelle que le Nœud Nord symbolise notre voie vers la Conscience, dans la vision de ce site, le point où l’âme nous parle pour nous guider et nous montre le chemin. Ainsi Jupiter en est le porte-parole, et ce pendant plus de six mois.

Jupiter, cette puissante énergie gonflée à bloc qui accroît et illumine tout ce qu’elle touche, mais parfois à l’excès, reçoit dans la Vierge une invitation à se modérer et à rendre plus subtil son effet. La délicatesse de la Vierge, sa mesure, sa réserve, son sens pratique et son humilité, mais aussi son sens du service, viennent certainement équilibrer la force parfois pataude (désolée pour l’image) de la planète. Certes il est bienveillant, généreux, protecteur, porteur de chance et de réussite, mais aussi présomptueux, excessif, écrasant. La Vierge permet que son action soit dosée de façon plus pertinente, plus adaptée aux conditions matérielles et énergétiques du moment, et qu’elle devienne plus constructive. Son énergie est mise au service de la guérison, dont notre plan et nos sensibilités ont un grand besoin, dans une dimension féminisée.

Il reste étroitement conjoint au Nœud Nord tout le premier semestre de l’année, et il lui est encore conjoint en se séparant pendant l’été, jusqu’à ce qu’il rentre en Balance le 9 septembre 2016. Nous avons tout le loisir d’utiliser cette belle énergie, qui canalise celles du Poissons en les incarnant. Ce qui manque à Neptune, la capacité à vivre dans le quotidien et ses lourdes contingences la connexion divine qui se réveille en nous, Jupiter nous l’apporte.

Nous pouvons élever notre conscience à cet Essentiel qui est le message de Neptune, cette connexion à l’amour inconditionnel, l’amour vrai. Celui après lequel nous languissons d’incarnation en incarnation, et qui est pourtant notre condition naturelle. Comment faire ? Car nombreux sont ceux qui pensent que cela est une quête longue et ardue, difficile, nécessitant mille et mille vies, beaucoup de sacrifices, beaucoup de renoncements, beaucoup de souffrances, un travail sur soi incroyablement compliqué et bourré de pièges, une lutte mortelle contre l’ego, - qui renaît toujours de ses cendres. Etc.

Bon… Et s’il suffisait de se dire : « j’arrête tout ça, je vais à l’Essentiel. » Point.

Il est là, cet Essentiel, à portée de nos cœurs. Et s’il suffisait de dire « stop » quand le mental se met en route ? Juste « stop ». Et encore « stop » s’il le faut, sans se lasser, mais c’est si simple, si facile.

Cet amour, nous le portons en nous, nous le connaissons parfaitement, pour la bonne raison qu’il nous constitue, qu’il est la substance qui nous donne vie, qui nous anime, même physiquement. Entre Neptune et Jupiter, c’est le moment où nous pouvons accéder à cela en cessant d’écouter les histoires tragédiennes que notre mental aime tant nous raconter, pour meubler le silence, empêcher que nous soyons présents. En allant dans le silence, nous trouvons la Conscience, et de la Conscience, nous sommes ce que nous choisissons.

Ceci dit nous aurons cette année des trigones Jupiter – Pluton (16 mars, 26 juin), des carrés Jupiter – Saturne (23 mars, 26 mai), des carrés Saturne – Neptune (18 juin, 10 septembre), un carré Jupiter – Pluton (24 novembre), un trigone Saturne – Uranus (25 décembre) coïncidant avec l’opposition Jupiter – Uranus (26 décembre), pour les aspects principaux. Rien d’aussi spectaculaire que ce que nous avons vécu ces dernières années, donc peut-être plus détendu ? C’est bien pour intégrer ces changements de niveaux d’énergie, changements de fréquence. Nous verrons cela au fil du temps.

Pour le plan événementiel et les prédictions astrologiques habituelles, comme vous l'avez compris à la lecture de mes pages, je n'approuve pas le fait de limiter les potentiels en décrétant la forme précise de leur possible manifestation. Celle-ci est modifiable jusqu'au bout et annoncer des événements c'est nier notre pouvoir créateur, capable de changer toutes choses, et l'infinie imagination des ces niveaux-là. Je décris les potentiels à mesure que cela est pertinent, dans le présent, mais toujours dans la liberté de les manifester de la manière la plus propice à notre éveil. Par ailleurs je ne focalise pas ma conscience sur le plan événementiel, je préfère m’occuper de ma Conscience. Librement.

Très bonne année !

Informations supplémentaires